france3.fr
Voir le site
De leur implantation en Algérie à leur rapatriement en métropole, un documentaire exceptionnel en trois épisodes réalisé par Gilles PEREZ et diffusé sur France 3.
EVENEMENTS : Profitez de ce forum pour poser vos questions aux spécialistes qui viendront en direct débattre avec vous de ces documentaires lors des rendez vous indiqués ci-dessous :
Le lundi 2 avril de 13h à 14h : Alain ARNOLD, témoin dans le film, Jean MONNERET, Historien et Jeanine VERDES-LEROUX, Historienne
Le mardi 10 avril de 13h à 14h :Guy MONTANER et Henri MARTIN, témoins dans le film
Le vendredi 13 avril de 13h à 14h : Jean-Jacques JORDI, Historien
Merci de rattacher votre sujet, lors de sa publication, à la catégorie de la personne à laquelle la question s'adresse pour faciliter les réponses des invités.

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
   FORUM France 3 » Les Pieds Noirs : Le documentaire »

Eric Zemmour et les motivations de De Gaulle pour l'Algérie.

 

Miss Fisher : lepla, 1 utilisateur anonyme et 49 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Eric Zemmour et les motivations de De Gaulle pour l'Algérie.

n°30822
Monrose1
Posté le 02-04-2010 à 23:26:16  profil
 

> Eric Zemmour à la fin de « la mélancolie française » écrit ceci, page 248:
>
 Nous sommes en 1960. De Gaulle dévoile à Alain Peyreffitte, les motifs profonds de l'indépendance de l'Algérie. Ce texte vaudrait aujourd'hui à son auteur un procès médiatique et juridique en « racisme ». Il nous laisse sidéré. L'homme prophétisait: « la Russie boira l'URSS comme le buvard l'encre » ou encore «  les empires s'écrouleront les uns après les autres. Les plus malins sont ceux qui s'y prendront le plus vite. » Cette Cassandre en képi aurait-il encore une fois tragiquement raison ? Les Arabes et les Français se séparent-ils comme l'huile et le vinaigre, après qu'on ait tenté de les mélanger ?..//...
>
> ... La population musulmane en France double actuellement tous les 15 ans. A ce rythme-là, il y aura , selon les calculs de Jean Paul Gourevitch, plus de 40 millions de résidents musulmans au milieu du XXI ème Siècle, soit la moitié de la population française de l'époque.
>
> La décision gaullienne d'accorder l'indépendance à l'Algérie aura seulement retardé "l'échéance » de quelques décennies . A-t-il eu raison ou tort ? Etait-il raciste, comme l'affirment encore aujourd'hui certains nostalgiques de l'Algérie française, mais aussi des Repentants pourchassant inlassablement la « République coloniale » ? A-t-il renoncé pour ces mauvaises raisons à l'Algérie, ses richesses minières, mais aussi géostratégiques et démographiques ? Le mythe des «  cent millions de Français interchangeables » dont se moquait De Gaulle nous poursuivrait-il malgré nous, comme un phantasme inconscient et persistant, au-delà de la décolonisation?
>
>
> Nous aurions, une fois encore avec l'Algérie en particulier, et l'Afrique en général, troqué les territoires contre la population, vieille histoire qui, on l'a vu, remonte à l'après Waterloo....//...
>

> ...Tout indique que nous avons recommencé cette histoire avec notre ultime empire colonial. Sous la pression du FLN au pouvoir, le Général De Gaulle lui-même rétablit deux ans seulement après l'indépendance, les « privilèges » anciens des habitants de l'Algérie française: droit de s'installer librement en France et d'y jouir de tous les droits des citoyens français à l'exception des droits politiques; droit de faire reconnaître quand ils le veulent leur nationalité française. 400.000 Algériens vinrent s'installer dans l'ancienne métropole coloniale en 1962 et 1972. Et rejoignirent d'autres déjà arrivés dans les années 1950. Pendant cette guerre qu'on appelait alors « pacification », les autorités françaises avaient en effet contraint des patrons rétifs à embaucher une main-d'oeuvre essentiellement kabyle afin d'alléger une pression démographique qui risquait de faire exploser la marmite sociale algérienne. Bientôt , De Gaulle ouvrit aussi les vannes de l'immigration africaine. La France des cent millions d'habitants qu'il brocardait ne le hantait-il pas lui aussi ?
>
> Plus profondément, le Général crut-il recommencer lui aussi la même histoire, et maîtriser les équilibres subtils entre immigration et assimilation? Illusion démasquée par son successeur Pompidou lançant au ministre de l'Intérieur, Raymond Marcellin, inquiet:«  C'est l'affaire du patronat . » . De Gaulle avait abandonné ces territoires coloniaux pour des motifs économiques et financiers: «  Puisqu'on ne peut leur donner l'égalité, qu'on leur donne la liberté, bye-bye, vous nous coûtez trop cher. » La France reçut ensuite des millions d'immigrés venus de ces contrées pour d'autres raison économiques surtout, mais aussi humanitaires, démographiques ou géostratégiques, le même entrelacs de motivations qui avaient déjà animé les classes dirigeantes romaines face à leurs « barbares ». ( fin de citation)

  Eric Zemmour qui admire De Gaulle (tout comme il adore Napoléon), ne peut dissimuler l'incohérence de la politique de De Gaulle face à l'Algérie. Mais il ne se pose pas la question de l'origine de la "pression" du FLN sur le Général après l'indépendance. Sur quoi repose -t-elle ? Pourquoi De Gaulle cède-t-il ?
Mais c'est parce que le FLN le tient !
 Si De Gaulle a pu revenir au pouvoir, c'est parce que le FLN, à qui il avait tout promis avant 1958, a tenu jusqu'à son retour aux affaires. Dès fin 1955, via Mohamed V, Masmoudi et Bourguiba, De Gaulle négocie avec le FLN à Genève , Tunis et le Caire, par dessus la tête du gouvernement légal de l'époque , par Gaston Palewski, Pompidou et quelques autres séides de la rue de Solférino. Il sait bien que seul le drame algérien lui permettra de retrouver son cher pouvoir, perdu en janvier 1946. L'échec du RPF lui a montré qu'il ne peut revenir que par l'insurrection et le désordre, et il va les attiser par Michel Debré et son antenne d'Alger , dirigée par le très célèbre Léon Delbecque, le commandant Pouget et Guy Ribaud auxquels s’ajoutent Soustelle, Debré, Neuwirth, Frey, Triboulet, Guichard et bien d’autres encore, pour les Pns et l'Armée, tandis qu'il prépare le grand largage au profit du FLN avec son aile gaucho-bobo ( Pompidou, Palewski, Malraux, Michelet, Tricot, etc...)
Et cette sujétion se poursuit , 50 ans après, avec les héritiers du gaullisme qui nous dirigent et n'osent remettre en cause la statue du Commandeur de la 5ème République sur qui toute l'imposture repose.

n°30976
siroccoAL
Posté le 30-04-2010 à 12:14:48  profil
 

Moi ji lème li zemmour, i dit li vériti que ji pense ossi mi il li malin lui, i dit tout di ça avec son rire a rissort et ca passe mieu, mi il a li raison lui.


Aller à :
   FORUM France 3 » Les Pieds Noirs : Le documentaire »

Eric Zemmour et les motivations de De Gaulle pour l'Algérie.