france3.fr
Voir le site
Ce forum vous offre une tribune pour vous exprimer en tant que citoyens, confronter vos idées et points de vue, lancer de nouveaux sujets de discussion, ou encore apporter votre témoignage. Merci de vos contributions !

Comment participer au forum ?

  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
   FORUM France 3 » Elections »

Les HANDICAPES à l'école

 

Chiisana seiza, 1 utilisateur anonyme et 36 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Les HANDICAPES à l'école

n°550360
dusentaire
Posté le 03-05-2007 à 18:42:15  profil
 

Une information que Madame ROYAL aurait du savoir hier au lieu de s'en prendre à Nicolas SARKOZY. Il n'y avait vrament pas matière a faire un tel cinéma.
Depuis 2002, le gouvernement n’a eu de cesse de rattraper le retard dans l'accueil des handicapés à l'école, hérité des socialistes.
- Le nombre d'enfants handicapés scolarisés est passé de 89.000 à 160.000 entre 2002 et 2007.
- Aujourd'hui, 20.000 élèves handicapés bénéficient d'un accompagnement individualisé. Ils étaient 4.000 en 2003
- Au 1er janvier 2007, on comptait 9 500 auxiliaires de vie scolaire individuelle contre 3 000 en 2002.
- C'est la loi du 11 février 2005, votée à l'initiative du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, qui a prévu l'inscription automatique des enfants handicapés dans l'école de leur quartier.
Trente ans après la grande loi de 1975 sur le handicap, toutes les associations concernées par cette question ont salué l'ensemble des avancées qu'a représenté l'adoption de la loi de 2005.
Le Parti scialiste a voté contre cette loi.
 
Plutôt que de polémiquer, il faut amplifier ces efforts car il reste beaucoup à faire ; c’est ce que propose Nicolas Sarkozy avec l’instauration d’un droit opposable à la scolarisation des enfants handicapés, financé à hauteur de 2,6 milliards d’euros prévu dans le chiffrage du projet de Nicolas Sarkozy.
 

n°550508
hopopoop
Posté le 03-05-2007 à 18:55:23  profil
 



t'es  tu posé la question de la formatione et des conditions de travail et de rémunération des "aides éducateurs " permettant cette scolarisation???


Si ce n'est pas le cas, je t'y invite fortement , poiur mieux comprendre à quoi ressemble une politique de droite.....

 

n°550612
simlaba
Posté le 03-05-2007 à 19:10:19  profil
 

dusentaire a écrit :

Une information que Madame ROYAL aurait du savoir hier au lieu de s'en prendre à Nicolas SARKOZY. Il n'y avait vrament pas matière a faire un tel cinéma.
Depuis 2002, le gouvernement n’a eu de cesse de rattraper le retard dans l'accueil des handicapés à l'école, hérité des socialistes.
- Le nombre d'enfants handicapés scolarisés est passé de 89.000 à 160.000 entre 2002 et 2007.
- Aujourd'hui, 20.000 élèves handicapés bénéficient d'un accompagnement individualisé. Ils étaient 4.000 en 2003
- Au 1er janvier 2007, on comptait 9 500 auxiliaires de vie scolaire individuelle contre 3 000 en 2002.
- C'est la loi du 11 février 2005, votée à l'initiative du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, qui a prévu l'inscription automatique des enfants handicapés dans l'école de leur quartier.
Trente ans après la grande loi de 1975 sur le handicap, toutes les associations concernées par cette question ont salué l'ensemble des avancées qu'a représenté l'adoption de la loi de 2005.
Le Parti scialiste a voté contre cette loi.
 
Plutôt que de polémiquer, il faut amplifier ces efforts car il reste beaucoup à faire ; c’est ce que propose Nicolas Sarkozy avec l’instauration d’un droit opposable à la scolarisation des enfants handicapés, financé à hauteur de 2,6 milliards d’euros prévu dans le chiffrage du projet de Nicolas Sarkozy.



Cette information aurait du aussi être fournie par M. Sarkozy, s'il connaissait ces dossiers pour autre chose que l'appitoiement et l'utilisation politicienne du malheur des gens...
Celui qui ose dire que l'accueil des enfants handicapés se fait de manière efficace dans les écoles n'a jamais mis les pieds dans une enceinte scolaire...
Le gouvernement de droite n'a fait qu'une chose: donner aux départements la gestion de l'accueil des enfants handicapés, et donner aux enseignants la responsabilité de l'accueil de ces enfants, sans formation, avec des moyens souvent déplorables que doivent se gagner les enseignants.

Voilà la désinformation de l'UMP remise en marche: la droite fait une réforme qui déresponsabilise l'Etat, puisqu'elle attribue la prérogative de l'accueil des enfants handicapés aux départements, et elle s'en attribue l'efficacité, issus du volontarisme des collectivités territoriales, souvent de gauche... (d'ailleurs, vous avez remarqué que ce qui est concret, qui touche directement les Français: les grandes mairies, les départements, les régions, sont majoritairement de gauche.)

Je vois d'ici les critiques sempiternelles qui vont pleuvoir: encore un enseignant qui réclame plus de moyens. Oui, je réclame des appareils d'amplification pour les mal-entendants, du mobilier ergonomique pour les defficients moteurs, des dispositifs spécifiques pour les mal-voyants, du personnel spécialisé pour les enfants autistes ou trisomiques... Ces moyens peuvent être attribués, non pas par l'Etat, mais par les Départements, à la suite de procédures longues et hasardeuses menées de front par les parents et les enseignants qui sont aussi désemparés les uns que les autres: le dispositif d'aide mis en place par la hiérachie est à la limite du canulard. Un enseignant référent, sensé suivre personnellement l'avancée d'un dossier, l'accueil des familles, le soutien aux enseignants, le suivi auprès des structures départementales, doit gérer 800 dossiers dans l'année! Voilà qui nous garantit une aide personnalisée!
 

n°550734
pichenin
Posté le 03-05-2007 à 19:13:21  profil
 

dusentaire a écrit :

Une information que Madame ROYAL aurait du savoir hier au lieu de s'en prendre à Nicolas SARKOZY. Il n'y avait vrament pas matière a faire un tel cinéma.
Depuis 2002, le gouvernement n’a eu de cesse de rattraper le retard dans l'accueil des handicapés à l'école, hérité des socialistes.
- Le nombre d'enfants handicapés scolarisés est passé de 89.000 à 160.000 entre 2002 et 2007.
- Aujourd'hui, 20.000 élèves handicapés bénéficient d'un accompagnement individualisé. Ils étaient 4.000 en 2003
- Au 1er janvier 2007, on comptait 9 500 auxiliaires de vie scolaire individuelle contre 3 000 en 2002.
- C'est la loi du 11 février 2005, votée à l'initiative du gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, qui a prévu l'inscription automatique des enfants handicapés dans l'école de leur quartier.
Trente ans après la grande loi de 1975 sur le handicap, toutes les associations concernées par cette question ont salué l'ensemble des avancées qu'a représenté l'adoption de la loi de 2005.
Le Parti scialiste a voté contre cette loi.
 
Plutôt que de polémiquer, il faut amplifier ces efforts car il reste beaucoup à faire ; c’est ce que propose Nicolas Sarkozy avec l’instauration d’un droit opposable à la scolarisation des enfants handicapés, financé à hauteur de 2,6 milliards d’euros prévu dans le chiffrage du projet de Nicolas Sarkozy.



La preuve si besoin en était  a été dite sur RTL à 18h
Claude Allégre sur RTL viens de dire que ségo avait menti et que ce n'était pas elle qui a créé handisco(l il était ministre de tutelle de ségoà l'éducation nationale ) il a présisé que c'était luc ferry sous le gouv Raffarin , de plus ila dit qu'il ne voterait pas pour elle (il est pourtant socialiste)

enfin une personne de gauche qui dit la vérité
 

n°550997
7juin
Posté le 03-05-2007 à 19:34:12  profil
 

dusentaire a écrit :


 
Plutôt que de polémiquer, il faut amplifier ces efforts car il reste beaucoup à faire ; c’est ce que propose Nicolas Sarkozy avec l’instauration d’un droit opposable à la scolarisation des enfants handicapés, financé à hauteur de 2,6 milliards d’euros prévu dans le chiffrage du projet de Nicolas Sarkozy.



Allons plus loin : à quand le droit pour tout paraplégique d'esacalder le Mont-Blanc?


Aller à :
   FORUM France 3 » Elections »

Les HANDICAPES à l'école